Présentation

OBJECTIFS
  1. Améliorer la planification et atteindre de meilleures performances individuelles et collectives.
  2. Jouer un rôle préventif et conservers les athlètes en bonne santé.

 « C’est la qualité de l’entraînement
et non sa quantité qui permet de s’améliorer”


TROIS ETAPES

1. Collecter les données

Le pratiquant quantifie sa perception de la difficulté de chaque séance d’entraînement à l’aide d’une échelle de BORG modifiée (0 à 10) et note la durée complète de la séance (en minutes). Ce processus peut faire l’objet d’une méthodologie précise (durée de recueil après l’entraînement, etc.).

2. Entrer et traiter les données

La personne en charge du suivi (préparateur physique, entraîneur...) recueil les données de perception de l’effort du sportif et peut les insérer facilement dans le logiciel (simplifié par nos logiciels).

 3. Analyser les données et adapter l’entraînement

 Permet aux préparateurs physiques et aux entraîneurs de :

  •  Programmer, contrôler et ajuster quotidiennement les charges d’entraînement.
  • Valider la charge d’entraînement perçue comme acceptable par les joueurs et par l’équipe (Optimisation de la performance, prévention et diminution des risques de blessure, détection des risques de surentraînement).


QUATRE CLEFS

La méthode S-RPE est illustrée par des exemples de données issues du logiciel FITéval.
Ces travaux ont été réalisés par Hassan Zouhal
(Professeur des Universités et Directeur du département STAPS de l’université de Rennes)

1. Charge

Indicateur des adaptations positives à l’entraînement (amélioration de la capacité de performance).

Charge d’entraînement
= perception de la difficulté de la séance (0-10) x durée (minutes)
 
Exemple  : pour une séance de 72 minutes avec des joueurs ayant donné une RPE de 3.5 CE = 3.5 x 72 = 252 UA (Unités Arbitraires)
 
Etape 1 : Calcul de la Charge d’entraînement (CE) quotidienne moyenne pour la semaine.
Somme (∑) de toutes les CE quotidiennes divisée par le nombre de jours.
CE = ∑ (244, 240, 210, 315, 100, 135, 540)/7 = 254.86 UA

 

2.Monotonie

Indicateur des adaptations négatives à l’entraînement. Plus cet indicateur est bas, meilleure est la condition physique probable du sportif et inversement (Foster,1998 : diminution de la capacité de performance et apparition de la fatigue au-delà d’un indice de 2, survenue des blessures au-delà de 2,5).

Monotonie de la charge
(uniformité) = charge moyenne hebdomadaire / écart type de la charge sur la semaine
 
Cet indicateur (IM = Indice de Monotonie) mesure la variation de la charge d’entraînement.

Etape 2 :
Calcul de l’écart type des CE quotidiennes moyennes sur la semaine
Ecart type (ET) = ((d²)/N-1))
 
N = Nombre de jours (7)
N-1 = 7-1 = 6
ET = √(233514/6) = √(38920) = 197
 
Exemple : Dans notre exemple l’Indice de Monotonie est 254.86/197 = 1.29

 
 
3.Contrainte

Principal indicateur des adaptations négatives à l’entraînement. Peut engendrer une fatigue non adaptative et un surentraînement au delà de 6000 u.a. par semaine, ou la survenue de blessures au-delà de 10000 u.a. par semaine (Foster, 1998)

Contrainte = charge hebdomadaire ou quotidienne x Indicateur de monotonie (IM)
 
Indicateur est lié aux adaptations négatives et au surentraînement.
 
Exemple : Dans notre exemple l’Indicateur de contrainte est (CE moyenne x Indicateur de monotonie) : 1784 x 1.29 = 2301

 

4.Fitness
 
Fitness (ou forme) = Charge - Contrainte
 
Indicateur soulignant la capacité de performance temporaire du sportif (Charge
- Contrainte / Effets positifs - Effets négatifs). Lorsque la Contrainte hebdomadaire est plus importante que la Charge, la capacité de performance diminue et vice-versa.
 
Exemple : charge - contrainte = 1784 - 2301 = - 517
 
Il a été démontré qu’un grand nombre de blessures et problèmes de santé surviennent dans les 10 jours qui suivent un pic de contrainte. Le suivi de ces variables offre un moyen simple et efficace de contrôler l’adaptation individuelle à la charge d’entraînement et de détecter l’apparition du surentraînement.
 
Le préparateur physique devra en tirer la conclusion qui s’impose et anticiper les charges d’entraînement.